Suivez-nous sur
Facebook icon
Twitter icon

Blog > Le Big Data et l’entreprise : les enjeux Emploi, RH et Formations

Le 3 mai dernier, Evoliris a réuni ses partenaires syndicaux des ACV-CSC, CGSLB, CPPT/CPBW, pour un événement portant sur l’échange et la réflexion : le Trade Union Day. Cette année, le Trade Union Day s’est déroulé sous le thème du Big Data et de son impact sur Bruxelles, il a réuni une trentaine de représentants syndicaux toutes centrales confondues.

La journée avait débuté par une visite du  centre Evoliris. C'était l'occasion de présenter les salles de classe, le labo TPCR et de parler des autres activités d’Evoliris. C’est dans le bâtiment de la Fonderie à Molenbeek, au musée de l’histoire de Bruxelles, qu’a eu lieu la suite de l’événement où se sont enchainées les interventions.

Ce lieu empreint d’histoire industrielle est un endroit idéal pour réfléchir sur l’avenir de Bruxelles. Notre cycle de présentation a débuté par un mot d’accueil des représentants syndicaux qui ont introduit la journée : Martine Le Garroy (ACV-CSC) Jérôme Marneffe (CGSLB) et Geert Haverbeke (CPPT/CPBW).

Jean-Pierre Rucci, directeur d’Evoliris, a pris la parole avant de la laisser à Christina Galouzis, qui a présenté les résultats du rapport " Le Big Data aujourd'hui à Bruxelles. Et demain?" publié par Evoliris en 2016.  Cette présentation a permis d'avoir une vision d'ensemble de l'impact du Big Data sur Bruxelles à travers plusieurs axes de réflexion : les entreprises, l'économie bruxelloise, les profils-métiers, le recrutement et la formation.

Pour consulter le rapport : cliquez ici

 

C’était ensuite au tour de Maître Antoine Delforge et de son intervention sur l’impact et les limites du Big Data dans le monde du travail : « Le Big Data: un changement radical pour les sociétés? Un enjeu sociétal à coup sûr ». Antoine Delforge a mis en perspective les techniques d’analyse des données dans le monde du travail et s’est posé la question : quel est l’impact du Big Data sur les travailleurs en terme d’emploi (est-ce que les machines vont remplacer les ressources humaines ?), en terme de recrutement (est-ce que le Big Data sera un outil de sélection efficace au recrutement ?). Il  répond à ces questions  en expliquant que le débat du Big Data dans le monde l’entreprise est un grand débat encore flou mais cette technologie n’est qu’un outil d’aide à la décision dans la plupart des cas. Les entreprises ne peuvent pas se passer des ressources humaines.

Présentation d'Antoine Delforge

Ensuite, Maître Philippe Laurent a abordé certains aspects juridiques du Big Data avec une présentation intitulée  « L’usage du Big Data est-il légal ? ». Il est revenu sur la légalité des pratiques d’utilisation des données et sur les responsabilités que le Big Data engendre pour les entreprises qui souhaitent utiliser cette technologie. Il faut faire la distinction entre les données personnelles et les données protégées.

 

Enfin, le professeur Stéphane Faulkner de l’UNamur est revenu sur la notion de Big Data, son impact et de ses ramifications vers des profils-métiers. Sa présentation nommée  « Offres de formations dans les domaines du Big Data et de la data science » s’est concentrée sur les subtilités des différents profils métiers liés au Big Data. Data Scientist, Business Intelligence Analyst, Data Analyst, Chief Data Officier, autant de termes qui peuvent porter à confusion.

Présentation de Stéphane Faulkner

 

 

 

À la fin de cette journée, Jean-Pierre Rucci est revenu au pupitre pour présenter le projet de Pôle ICT dans lequel Evoliris est impliqué avec ses partenaires Bruxelles Formation, ACTIRIS et VDAB. C’était l’occasion de présenter le projet et son avancée (pour plus d’information à ce sujet ; voir article : PFE – ICT.brussels : à la recherche de partenaires privés).

C’est avec la conclusion d’Eric Buyssens (FGTB) que la journée de réflexions s’est clôturée.

Ce Trade Union Day est le premier d’une série d’événements qu’Evoliris souhaite organiser autour d’une thématique IT différente. Et pourquoi pas la Cybersécurité ?