Suivez-nous sur
Facebook icon
Twitter icon

Blog > 2018, une année de transition ? Oui, mais pas seulement !

 

En 2017, les regards déjà tournés vers le PFE ICT, on prédisait 2018 comme une année de transition pour Evoliris. Une année de projets dans la continuité des années 2015, 2016, 2017… Même si cela a bien été le cas, on peut quand même écrire que de gros efforts ont été consentis pour obtenir des résultats, notamment en termes de formations, jamais atteints jusqu’ici.

 

L’ambition du PFE-ICT

Le démarrage du PFE-ICT n’a pas (encore) répondu à 100% aux espérances. Les tergiversations entre la Région et CityDev concernant le permis d’urbanisme et la nécessité de clarifier les modes décisionnels via un modèle définitif de gouvernance sont autant d’éléments qui nous laissent un goût de trop peu dans la mise en œuvre du projet.

Depuis octobre pourtant, le comité de direction, composé d’ACTIRIS, de Bruxelles Formations et d’Evoliris, a pris en mains différents aspects pratiques dont l’élaboration d’un plan d’actions (qui sera finalisé d’ici juin 2019), l’identité et le nom du PFE-ICT, l’inventaire du matériel et des équipements, l’identification des marchés publics à lancer, etc. …  Cependant, à ce stade, il nous manque encore des résultats concrets et tangibles. Nous disposons d’un bâtiment, mais faute de permis d’urbanisme, nous ne sommes pas en mesure de définir clairement une date de déménagement et d’établir le retro planning duquel l’ensemble du projet doit découler. Heureusement, toutes les parties prenantes sont conscientes de la nécessité d’associer les efforts et, sur les premiers mois de 2019, les premières avancées seront vite engrangées.

Faute de délai et de date précise, Evoliris a reconduit son bail pour une durée d’un an avec l’idée possible de maintenir des activités de formation sur ce site.

Notons encore qu’en 2018, les interlocuteurs sociaux ont signé la note d’intention en vue de soutenir, piloter et coordonner avec les OIP, le Pôle Formation Emploi-ICT. Cette note permet à ce stade de finaliser l’accord-cadre sectoriel avec l’ensemble des acteurs du projet de Pôle.

 

2018 : Une année record pour les formations des travailleurs

Evoliris a organisé 105 modules en 2018, contre 88 en 2017. Depuis 2016, nous augmentons le taux de participation des travailleurs dans nos modules de formation. En 2018, nous observons une augmentation significative de la fréquentation de nos formations avec 39% en plus de travailleurs par rapport à 2017 (places occupées). Cela démontre la pertinence et la qualité de notre offre de formation mais surtout, l’importance et le rôle crucial que le PFE devra jouer demain dans le cadre de la formation modulaire courte et de la formation continue des CE et des travailleurs. Les groupes mixtes demeurent encore et toujours une des clés du succès !

Le projet de partenariat public-privé avec Fujitsu est toujours en cours, mais les retours de Fujitsu concernant l’organisation du projet, la participation des différents acteurs du projet et la présélection menée par Actiris sont très positifs. Ces encouragements nous laissent pressentir que ce projet pilote a toutes les chances d’être une réussite et de mener à d’autres futurs projets sectoriels, aussi bien avec Fujitsu qu’avec d’autres entreprises du secteur IT.

 

Validation des compétences : unité 4, la nouvelle unité de Compétence

En ce qui concerne la VDC, il faut maintenir et agrandir le pôle d’évaluateurs et d’observateurs afin d’impliquer tous les centres dans le projet.

Afin d’augmenter le nombre de candidats par épreuve, Evoliris proposera, au Consortium de Validation des Compétences, d’envisager la possibilité de mettre à disposition de chaque candidat deux PC au lieu de trois. En effet, des images virtuelles seraient utilisées en lieu et place de machines physiques qui prennent de la place et par conséquent limitent le nombre de candidat par épreuve. On pourrait ainsi augmenter à 6 au lieu de 4, le nombre de candidats par épreuve d’autant plus qu’une nouvelle unité, l’UC4, a vu le jour en 2018.

Il faudra aussi à l’avenir, former un technicien pour pouvoir palier à toute absence du technicien actuellement en activité.

 

Volet Emploi : des objectifs atteints avec des moyens limités

L’impact de l’action globale d’Evoliris a été vérifié par un mailing, un sondage téléphonique ou des recherches via Ibis et LinkedIn auprès des 166 stagiaires qui ont terminé une formation depuis juillet 2017 jusque fin avril 2018.

Les chercheurs d’emploi interrogés sont extrêmement satisfaits de l’accompagnement proposé par Evoliris et par le conseiller. Les ateliers d’aide à la recherche d’emploi proposés représentent un complément aux connaissances et une plus-value certaine pour la recherche d’emploi.

Enfin, malgré le départ du conseiller en octobre 2018, les résultats attendus ont été atteints. Malheureusement, à ce stade, nous n’avons aucun conseiller pour 2019.

 

Promotion et communication : contenu dynamique et fidélisation - la clé du succès

Nos réseaux sociaux se portent bien. Cela semble fidéliser les visiteurs et amène un engagement significatif. Toutefois la stratégie de communication doit encore être améliorée. La régularité des publications sont trop souvent périodiques. Ceci dit, Facebook reste le réseau social le plus fédérateur parmi nos canaux de communication.

Bien qu’une première vidéo ait été éditée sur notre page YouTube, le site web d’Evoliris devra être plus dynamique afin de favoriser un trafic de visiteur plus important. Un travail qualitatif a été effectué sur le blog mais il faut réfléchir à rendre la page d’accueil plus dynamique.

 

2019 : place au PFE-ICT

Notre rapport de veille 2018 s’intitule « Le contexte sectoriel au Pôle Formation Emploi IT : au cœur du digital à Bruxelles ». Ce rapport propose un état des lieux du secteur à travers plusieurs axes de réflexion : entreprises, start-ups, pénurie, maintien de l’emploi, besoins IT, nouvelles compétences demandées. Le rapport nous amène à étudier l’ancrage du PFE dans ce contexte particulier de l’emploi IT à Bruxelles. Il faudra désormais agir en considérant la transversalité de l’ICT ainsi que l’évolution des métiers dans ce domaine.

Progressivement, la veille comme tous les volets d’activité seront intégrés dans le cadre du Pôle Formation Emploi. Ils auront tous une place centrale dans l’élaboration et le développement du projet dès 2019.