Suivez-nous sur
Facebook icon
Twitter icon

Blog > Émergence de la cybercriminalité : Focus sur son impact à Bruxelles

Tous les jours, 5 millions de données sont volées et perdues dans le monde, ce qui équivaut à 200 000 données par heure. 
En Belgique, en 2009, on a recensé 68 millions d’euros de dommages liés à des fraudes. 
Chaque semaine de nouvelles brèches sont ouvertes dans nos systèmes de sécurité. 
Ces chiffres et ces faits le démontrent chaque jour : La cybercriminalité est  en hausse !

Quel est la réponse de la Région de Bruxelles-Capitale face à cet impact ? Le rapport «Après la sensibilisation ? État des lieux sur la Cybersécurité à Bruxelles » analyse l’impact et propose des pistes de recommandations à travers quatre axes : 

 

MATURITÉ DE BRUXELLES– SENSIBILISATION – MÉTIERS – FORMATIONS

Le rapport présente en premier lieu une analyse de la maturité de la Région de Bruxelles-Capitale dans le domaine de la Cybersécurité à travers 5 points de discussion. 
Nous y évoquons également le problème de la sensibilisation notamment dans les entreprises. Il n’y a pas de secret. Il faut former une société de la sécurité : Intégrer une cyber security policy dans le cœur même de l’entreprise, sensibiliser la direction et les employés, rappeler les mesures de sécurité et répéter les bonnes pratiques à l’aide de formations ou de tests.
En parallèle avec l’arrivée de nouvelles réglementations européennes concernant la sécurité des données, le taux de recrutement explose un peu partout en Europe. À Bruxelles, c’est également le cas, notamment pour le poste de Data protection Officer (DPO). Notre rapport fait état de plusieurs constats  sur les méthodes actuelles de recrutement : il faut arrêter de recruter principalement sur base de l’expérience professionnelle et s’intéresser aux soft skills dans le profil des candidats (gestion du risque, bonne intuition, sens de la pédagogie, etc) au même niveau que les compétences. Enfin, il existe encore trop peu de mixité dans le recrutement. 

Le secteur académique a également un rôle à jouer. Jusqu’à présent, la Cybersécurité était peu enseignée à Bruxelles. Au vue de l’émergence des demandes de recrutement, les formations de toutes sortes fleurissent dans la Capitale. Reste à savoir si ces formations forment concrètement les étudiants à la réalité de terrain ? 
Au final, face à l’émergence des menaces, il faut multiplier et personnaliser les communications en fonction des publics cibles (les citoyens, les entreprises, les employés, ..). Le secteur public et les médias doivent jouer un rôle d’exemple et d’éducation. 

« Il faut centraliser les informations ! L’objectif est d’avoir une plateforme de référence pour les entreprises et une plateforme de référence pour le grand public » déclare M. Olivier Bogaert de la Federal Computer Crime Unit.

La Cybersécurité est l’affaire de tous. Des initiatives émergentes doivent s’ajouter au rôle de sensibilisation et de communication. Ça sera le cas, en 2018, avec l’inauguration du Pôle Formation Emploi ICT. Il aura un rôle à jouer dans le contexte de la promotion, la communication et de la formation de la Cybersécurité. 

Vous voulez en savoir plus ? Consultez le rapport via notre site par ici.